trail de l’etendard



DSC_5713Voila que je me lance sur ce trail long de 63 km et 4100 D+. Un profil qui me convient parfaitement,très montagne ou on évolue a plus de 2000m d’altitude tout le long. Au départ nous ne sommes qu’une cinquantaine dont le vainqueur de l’UTMB de l’année derniere: FRANCOIS D HAENE. au coup d’envoi je pars prudemment avec les vieux et les joufflus, je ne me mets aucune pression, surtout qu’elle a été sur le comptoir au chalet du télégraphe de VALLOIRE durant 15 jours……… sans oublié mon fameux régime hyper-protéiné à base de saucisson et de houblon. (la joie des manips avec l’armée). après 5 km de plats nous attaquons la montée jusqu’à l’alpe d’huez via villard reculas ou le single est encore bien humide telle la couguar à la vue d’un jeune puceau au duvet naissant fraîchement taillé. arrivé à « l’île au soleil » j’entame la partie la moins intéressante car nous longeons les pistes de ski jusqu’au 2eme tronçon des remontée mécanique. au sommet je me ravitaille, jambon beurre fromage nutella, et franchement c’est quand même mieux que ces gels qui nous coûtent la peau d »une couille. (oui j’en ai qu’une). j’ai tenu 8H50 avec ça dans le bide sans probleme digestif.

DSC_5468

toute cette traversée à partir du lac de la FARE jusqu’a st sorlin d’arve est magnifique, je me suis même surpris à avoir une DME*. arrivé au pied du glacier de l’etendard des gars étaient montés en vtt pour aller skier les pentes. la derniere descente a été trés technique avec des grosses caillasse mais je pensais à la foulée et la technique de descente d’ISMA comme le chacal du desert saharien. je passe la ligne d’arrivée assez frais à ma grande surprise comme quoi c’est plus facile à gérer qu’un 40 bornes et je fini 5eme donc pas mal. en conclusion, les points positifs: parcours, bénévoles, j’ai la classe, ravito, temperature ideal, et le massage a la fin de la belle SVETLANA. point negatif: SVETLANA était un homme *DME= demi mole exploitable

DSC_5179

Publicités